Maria Zakharova : Sur la réunification des enfants évacués vers la Russie, 22.11.23

Valerik
Администратор
Messages : 82
Inscription : 31 août 2023, 21:25
Localisation : Moscou

Maria Zakharova : Sur la réunification des enfants évacués vers la Russie, 22.11.23

Message par Valerik »

Extrait de la conférence de presse de Maria Zakharova le 22 novembre 2023 :
Sur la réunification des enfants évacués vers la Russie depuis les nouvelles régions de la Russie et depuis l'Ukraine avec leurs familles


Après le début de l'opération militaire spéciale, la Fédération de Russie a accueilli près de 4,8 millions de résidents d'Ukraine et des républiques du Donbass, dont plus de 700.000 enfants.

Parmi eux se trouvaient des enfants des institutions de la république pour orphelins et enfants dépourvus de soins parentaux (environ 2.000 au total), dont les représentants légaux étaient les directeurs et le personnel des institutions susmentionnées.

Par la suite, les enfants de la RPD et de la RPL sont retournés dans leurs institutions, ont été transférés des centres d'hébergement temporaire frontaliers vers des institutions pour enfants d'autres régions de Russie, ou ils ont été placés dans des familles d'accueil de citoyens russes. Cette dernière option a été déterminée comme la solution préférentielle de placement, compte tenu de la réunification potentielle des mineurs avec leurs parents biologiques, s'il y en a.

Actuellement, il existe plusieurs moyens de réunir les enfants avec leurs proches. Tout d'abord, les familles règlent le problème eux-mêmes ou avec l'aide d'organisations bénévoles (aucune assistance administrative n'est requise dans ce cas). Ensuite, les familles ou les organisations bénévoles s'adressent au médiateur du président pour les droits de l'enfant, Maria Lvova-Belova. Troisièmement, les parents et autres proches des enfants ont la possibilité de faire appel aux structures officielles de l'Ukraine, qui transmettent également ces dossiers au bureau de Maria Lvova-Belova pour traitement.

Au 21 novembre 2023, 40 enfants de 29 familles ont été réunis avec leurs parents vivant en Ukraine et dans d'autres pays avec la participation directe du Bureau du Médiateur. Ces chiffres n'incluent pas les statistiques sur les enfants qui ont été envoyés par leurs parents des régions de Kherson, Zaporojié, Kharkov et d'autres territoires dans des institutions spécialisées dans le sud de la Russie au cours de l'automne 2022. Des informations plus détaillées figurent dans l’édition numéro 2 du bulletin consacré aux activités du médiateur présidentiel russe pour les droits de l'enfant en matière de protection de l'enfance.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la directive du Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine du 16 mai 2023 n° Pr-986 sur les mesures de réunification des familles séparées lors de l'opération militaire spéciale, un groupe de travail interdépartemental a été formé pour mettre en œuvre un ensemble de mesures de réunification des mineurs avec leurs familles, sous la présidence de Maria Lvova-Belova et avec la participation des institutions concernées.

Le Bureau du Médiateur est ouvert à l'interaction avec les représentants d'organisations internationales et les officiels étrangers. Si nécessaire, des médiateurs tels que des représentants de l'État du Qatar, ainsi que le cardinal Matteo Zuppi, archevêque de Bologne, président de la Conférence épiscopale italienne et envoyé spécial du pape, participent au processus de réunification.

Actuellement, la plupart des cas de réunification des enfants avec leurs parents et les membres de leur famille sont traités par le biais de contacts professionnels avec la partie ukrainienne. Cette interaction suppose de rassembler des informations et de les vérifier, notamment en envoyant des demandes aux organismes autorisés, en rédigeant un ensemble de documents nécessaires et en se mettant d'accord sur les détails du transfert des familles réunies vers leur nouveau lieu de résidence. Ces activités se déroulent avec le soutien actif de la délégation régionale du Comité international de la Croix-Rouge dans la Fédération de Russie et la République de Biélorussie.

Ainsi, un mécanisme opérationnel permettant la réunification des enfants avec leurs parents et les membres de leur famille a été mis en place, qui s'est montré accessible, efficace et transparent, et qui permet d'appliquer une approche au cas par cas.

Je voudrais vous rappeler une citation du président de la Russie, Vladimir Poutine: "Nous n'avons jamais été contre le fait que des enfants soient réunis avec leurs familles, si, bien sûr, leurs parents sont connus. Il n'y a jamais eu d'obstacles à cela, il n'y en a pas et, bien sûr, il n'y en aura jamais." La Fédération de Russie a adopté cette position avec clarté et cohérence.

Je voudrais avant tout attirer l'attention des correspondants étrangers sur toutes ces informations, eux qui écrivent beaucoup sur ce sujet, mais qui, pour une raison quelconque, ne veulent pas voir cette réalité. En outre, nous avons déjà organisé deux grandes conférences de presse spéciales de la commissaire présidentielle russe aux droits de l'enfant, Maria Lvova-Belova, avec la participation de correspondants étrangers. Nous pouvons les faire participer rapidement à des événements dans n'importe quel format. Nous observons une tendance étonnante: lorsque vous invitez ceux qui, hier ou avant-hier, ont écrit un gros article et qui disent qu'ils sont spécialisés dans la matière, ils acceptent volontiers de participer à l'événement. Et au dernier moment, en se référant à des "circonstances imprévues", ils baissent les yeux et disent qu'ils ne peuvent pas venir ou se connecter. Savez-vous pourquoi? Parce qu'alors, toute cette fausse histoire d'enlèvement d'enfants ukrainiens par la Russie s'effondrera. Ils verront les chiffres, les données. Ils travailleront avec des sources primaires, ils utiliseront des citations, parce qu’il est impossible de ne pas les utiliser. Ce sont des personnes, des enfants, des activistes impliqués dans leur destin, qui diront la vérité, telle qu'elle était en réalité. Cela n'ira pas de pair avec les instructions que les journalistes reçoivent de quelque part venant de structures pro-Otan.

Source : le site du MAE russien
Répondre

Revenir à « Discours et interventions du ministre et des autres fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères »