Rencontre avec les membres de la Chambre Civique, 3.11.23

Valerik
Администратор
Messages : 89
Inscription : 31 août 2023, 21:25
Localisation : Moscou

Rencontre avec les membres de la Chambre Civique, 3.11.23

Message par Valerik »

Le Président Vladimir Poutine a rencontré au Musée de la Victoire à Moscou le 3 novembre 2023 les membres de la nouvelle, à savoir la huitième composition de la Chambre Civique (Общественная Палата) de la Fédération russienne et les présidents des Chambres Civiques des sujets de la Fédération russienne.

Pour la première fois, la Chambre Civique comprends des représentants des nouveaux sujets de la Fédération russienne, à savoir ceux des Républiques Populaires Donetsienne et Louganienne, des oblasts Zaporojien et Khersonien.

Allocution de Vladimir Poutine

Bonjour, chers amis et collègues !

Notre rencontre a lieu à la veille d'une fête qui est d'une grande importance pour notre pays et dont le nom a une signification profonde — la Journée de l'Unité nationale. Tout d'abord, je vous félicite tous à l'occasion de cette fête, ainsi que tous les citoyens de notre pays.

Cette fête est liée à des événements qui se sont déroulés relativement récemment, il y a environ 400 ans. Qu'est-ce que 400 ans — c'est depuis cinq ou six générations, le temps passe très vite. Cinq ou six générations, mais combien d'événements se sont produits dans l'histoire de notre pays au cours de cette période, et à toutes ses étapes critiques, l'unité du peuple a toujours été un élément clé de l'acquisition de la Russie de nouvelles limites.

Cela a toujours été comme ça. Souvenons-nous de ce qui s'est passé à l'époque d'Alexandre Nevski, par exemple. Après tout, il se rendait dans la Horde d'or, il s'inclinait devant les khans de la Horde, il recevait l'investiture pour la principauté y compris et avant tout afin de résister efficacement à l'invasion de l'Occident. Pourquoi ? Parce que la Horde se comportait, certes, de manière impudente et cruelle, mais sans mettre en cause l'essentiel : notre langue, nos traditions, notre culture, qui étaient revendiquées par les conquérants occidentaux. Et c'est là le plus important, car si la culture, les traditions et l'histoire du peuple sont détruites, le peuple commence progressivement à disparaître en tant qu'ethnie, à se dissoudre comme la neige à la fin du printemps.

Pourquoi honorons-nous Alexandre Nevski en tant que saint ? Précisément pour ce choix. Il a pensé à préserver le peuple russe, et ensuite tous les peuples habitant le territoire de notre immense pays.

À bien des égards, la même chose se produit aujourd'hui lorsque nous parlons de défendre nos valeurs morales, notre histoire, notre culture, notre langue, y compris en aidant nos frères et sœurs du Donbass et de Novorossiya à le faire. C'est la clé des événements qui se déroulent aujourd'hui.

Je suis très reconnaissant aux membres de la Chambre Civique pour avoir adopté une position aussi consciencieuse, pour avoir compris ce qui se passait. Je sais que de nombreux membres de la Chambre font l'objet de sanctions — c'est le signe que l'ennemi apprécie réellement ce que vous faites pour la Russie. Je tiens à vous en remercier.

Il se passe beaucoup de choses dans notre travail et dans le vôtre qui, à première vue, semblent formelles, mais qui sont d'une grande importance. Si l'on combine ce qui a été fait directement par l'État et ce que diverses organisations civiques ont attiré pour mettre en œuvre leurs projets, ce sont 125 milliards de roubles qui, d'une manière ou d'une autre, ont affecté la vie de 15 millions de citoyens du pays. Voilà ce qui est demandé, c'est ce que les gens voient et ressentent et ce dont notre société a besoin aujourd'hui. Je suis sûr que d'autres actions seront entreprises.

Je tiens tout particulièrement à vous remercier pour le travail que vous accomplissez avec la Fondation "Défenseurs de la Patrie" ("Защитники Отечества"), qui s'occupe des familles de nos militaires et des personnes blessées au cours de l'Opération militaire spéciale. Il s'agit d'un domaine d'activité extrêmement important pour souligner à quel point nous respectons les personnes qui ne craignent pas d'agir dans des conditions militaires extrêmement difficiles et complexes, au péril de leur vie et de leur santé, dans l'intérêt de la Russie.

Je vous demande bien sûr de poursuivre ce travail, y compris avec les autorités locales et régionales, comme je le dis toujours lors des réunions avec des collègues travaillant dans différents domaines d'activité.

En général, il y a beaucoup de travail, et il est généralement bien établi, mais, bien sûr, dans le cadre d'une activité aussi vaste et multiforme il y a probablement des questions qui requièrent une attention particulière. Discutons-en.

Je vous remercie de votre attention.

Source : le site du Kremlin

Traduit par Valerik
Répondre

Revenir à « Discours du Président de la Russie »